La nouvelle loi française pour une transition énergétique et une croissance verte vise à ce que la France contribue de façon plus efficace à la lutte contre le changement climatique et à la préservation de l’environnement.

 

À cet égard, l’article 173 demande aux investisseurs institutionnels de communiquer sur l’intégration des critères ESG* dans leur politique d’investissement, ainsi que sur leur gestion des risques climatiques et leur contribution au financement de l’économie verte. Aurélie Baudhuin, Responsable de la recherche ISR, revient sur le principe de l’empreinte carbone et son utilisation dans le cadre d’un portefeuille financier.

 

En vidéo, l’interview d’Aurélie Baudhuin aborde point par point :

• L’évolution du contexte réglementaire

• Comment utiliser l’empreinte carbone pour évaluer un portefeuille ?

• Comment dépasser l’analyse de l’empreinte carbone ?

 

 

Consulter le site ISR du groupe et découvrez les publications sur le même sujet.

 

* Critères extra-financiers « Environnement, Social et Gouvernance », pris en compte dans les fonds ISR.