25 septembre 2018

 

Les marchés obligataires ont évolué sans tendance au cours de l’été.

 

En effet, les risques latents de guerre commerciale ou de crise politique italienne sont toujours présents.

 

 

La période aura surtout permis d’observer les bons résultats et le maintien des perspectives favorables des entreprises. Les statistiques économiques confirment, elles aussi, un environnement porteur. Ces éléments conduisent à continuer d’anticiper des marchés mieux orientés pour le dernier trimestre.

 

Les politiques plus restrictives des Banques centrales aux États-Unis et en zone euro pourraient pousser les rendements obligataires des États à la hausse d’ici la fin de l’année. Parallèlement, la bonne santé des entreprises devrait permettre aux primes de risque de refluer.

 

Ce scénario devrait profiter aux fonds MAM Patrimoine (favorisé par sa poche actions) et MAM High Yield (dont le rendement moyen actuel est élevé).

 

Consulter le site Meeschaert Asset Management.