11 juillet 2018

 

Parallèlement à la nervosité suscitée par les risques de guerre commerciale en provenance des Etats-Unis, les investisseurs trouvent désormais des sources d’inquiétudes du côté de la zone euro.

 

En effet, l’instabilité politique en Italie fait renaître les souvenirs de crise de la zone euro des années 2011/2013.

 

 

Si la situation y est aujourd’hui très différente (unification du système bancaire, détention d’obligations par la BCE…), la visibilité à court terme est faible et la volatilité sur les marchés devrait perdurer. Elle ne remet cependant pas en cause nos perspectives positives pour la fin de l’année basées sur un environnement économique toujours favorable.

Dans ce contexte, la Banque Centrale Européenne, en annonçant fin juin une prolongation de sa politique d’achat d’obligations, apporte son soutien aux marchés obligataires jusqu’à la fin d’année.

La nervosité de ces dernières semaines a permis de retrouver des points d’entrée attractifs sur les fonds MAM Flexible Bonds et MAM Obli Convertibles.
 

Consulter le site Meeschaert Asset Management.