16 juillet 2018

 

La situation géopolitique se complique et menace la bonne santé de l’économie mondiale.

 

L’avenir européen est à nouveau brouillé par la montée des populismes symbolisée par la mise en place d’un gouvernement d’extrêmes en Italie.

 

 

Les échanges mondiaux sont perturbés par le bras de fer douanier engagé par l’imprévisible Donald Trump. Les niveaux de valorisation des marchés se sont améliorés depuis le trimestre dernier, mais la visibilité globale s’est dégradée.

Dans ce contexte qui nourrit la volatilité des différentes classes d’actifs cotées, la prudence reste de mise comme à la fin du trimestre précédent.

Compte tenu de la situation politique européenne, potentiellement un véritable frein (cf. blog Meeschaert du 31 mai), et afin d’accroître la résistance des portefeuilles, des arbitrages visant à augmenter la proportion d’actions américaines au détriment des actions européennes ont été effectués et l’exposition aux actifs risqués n’a toujours pas été augmentée. Les poches de liquidités demeurent donc élevées.

 

Consulter le site Meeschaert Gestion Privée.