8 avril 2021

 

Les investisseurs sont dans les startings blocks, prêts à fêter (encore) le violent rebond de consommation qui accompagnera la réouverture mouvementée, mais graduelle des économies mondiales.

 

 

 

La Chine est déjà revenue depuis plusieurs mois sur une base similaire à 2019 ; les États-Unis en prennent clairement la direction, soutenus à la fois par une vaccination à marche forcée et des plans de relance massifs (1 900 milliards de dollars déjà votés et 3 000 milliards en préparation pour les infrastructures, soit au total 25 % du PIB américain !). Seule l’Europe demeure plombée par la lenteur de la vaccination.

 

Le monde des marchés est déjà dans la sortie de crise, s’inquiétant seulement d’un retour de l’inflation, qui se matérialisera à court terme, mais restera conjoncturel, et de l’évolution des taux d’intérêts, sur une tendance haussière aux États-Unis en prévision d’un fort rebond du PIB en 2021 et d’un retour au plein emploi en 2022.

 

Les actions, en particulier les valeurs cycliques très présentes dans les indices européens, devraient donc continuer à bénéficier d’un flux de nouvelles positives dans les prochains mois : elles demeurent notre classe d’actifs privilégiée.

 

 

Consulter le site Meeschaert Gestion Privée.