19 octobre 2021

 

Les indicateurs économiques, bien qu’en cours de normalisation après un violent rebond technique, démontrent que les économies mondiales restent très solides.

 

 

 

Les bonnes tendances soutiennent la consommation et l’investissement, le manque d’offre maintenant l’inflation à des niveaux élevés.

 

Les banques centrales commencent à en prendre note et devraient prochainement réduire leurs achats d’actifs, ce qui semble enfin se traduire par un début de hausse des taux d’intérêt.

 

Les marchés d’actions n’ont finalement que peu progressé au cours du trimestre (la Chine étant l’exception, chutant fortement à cause de la reprise en mains politique du pays) pendant que les attentes de croissance des bénéfices continuaient sur leur pente haussière.

 

La valorisation des indices s’est donc réduite ce trimestre. Ce phénomène, associé à des taux sur une pente ascendante, justifie encore notre préférence pour les actions.

 

Consulter le site Meeschaert Gestion Privée.