16 mars 2020

 

D’où vient cette crise ? Nous faisons face depuis quelques semaines maintenant à une crise inédite sur les marchés car déclenchée par une crise sanitaire mondiale.

 

A mesure que l’épidémie de coronavirus progresse à travers le monde, les mesures de confinement se mettent en place provoquant le blocage de l’économie.

 

 

Les marchés ont maintenant pris conscience de l’enjeu économique. Le mouvement de baisse sur les principales places boursières est inédit par sa rapidité et son ampleur. La plupart des indices affichent ainsi des chutes de plus de 30 % entre les niveaux atteints mi-février et les récents points bas. L’anticipation d’une récession mondiale de l’économie en ce début d’année explique ces baisses.

Quelles évolutions ?

A court terme, la réponse des autorités s’est avérée décevante : manque de coordination internationale tant au niveau des banques centrales que des Etats. Les unes après les autres, les banques centrales mettent en place des baisses de taux et des plans d’achats quantitatifs, la Réserve fédérale en tête. Les Etats annoncent de leur côté des plans de relance, à ce titre l’Allemagne mobilise fortement les marges de manœuvre financières dont elle dispose.

 

Dans ce contexte, alors qu’il faudra du temps pour juguler la crise sanitaire, la volatilité va rester particulièrement élevée tant que les autorités monétaires et gouvernementales n’apporteront pas le soutien nécessaire.

 

Car, en effet, le retour de la confiance des investisseurs et de meilleures perspectives devront venir de 3 facteurs :
– A court terme le soutien en liquidités des autorités monétaires
– Ensuite, la mise en place de plans de relance des gouvernements
– Enfin des signes clairs que le pic de l’épidémie est derrière nous

Quelle stratégie adopter ?

Si cette crise est d’une ampleur inédite, ce tragique épisode sanitaire sera derrière nous d’ici quelques semaines. Les marchés n’attendront pas la fin de la crise et se placeront dans l’anticipation. De ce fait, les niveaux actuels – le Stoxx 600 est ainsi au plus bas depuis juillet 2013 – offrent des opportunités d’achat à moyen terme.

 

Pour autant, il faut être vigilant dans cet environnement :
– Être sélectif : certains secteurs sont clairement en difficulté et des entreprises risquent de ne pas se remettre de cette crise
– Investir régulièrement et progressivement : cela permettra de capter les mouvements de baisses

 

Consulter le site Meeschaert AM