17 juin 2019

 

Depuis plusieurs années, le développement durable s’est forgé une place importante au sein de la sphère financière.

 

De nouvelles pratiques se sont développées avec par exemple la prise en considération des enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) avec la mise en place de nombreuses initiatives notamment aux États-Unis. Cette tribune présente de façon synthétique les actualités ESG des sociétés sélectionnées par le fonds commun de placement MAM Sustain USA à fin mai 2019.

 

E POUR ENVIRONNEMENT

L’environnement devient un des principaux sujets de la campagne électorale pour les présidentielles américaines de 2020. Chaque candidat démocrate publie sa plateforme à ce sujet. Quant aux entreprises, elles, poursuivent leurs efforts dans ce domaine. A ce jour, 86 % des sociétés américaines publient un rapport de durabilité (Business Wire, 16/05/2019).

 

General Mills
Le groupe alimentaire mondial annonce avoir atteint les objectifs à dix ans qu’il s’était fixé en 2012. La réduction de 20 % de sa consommation d’énergie (gaz et électricité) représente une économie de plus de 2 millions de BTU’s (British Termal Units). (US Department of Energy, 17/05/2019)

 

Ingersoll Rand
Le fabriquant d’équipement industriel reçoit la médaille d’or du “World Environment Center” pour son plan de développement durable. Ainsi, d’ici 2030, les solutions industrielles, qu’il proposera, permettront à ses clients de réduire d’une gigatonne leurs émissions carbone, soit l’équivalent des émissions annuelles de la France, l’Italie et la Grande-Bretagne réunies. En outre, les activités du groupe seront neutres au niveau carbone, et ne produiront plus de déchets non recyclables. (Business Wire, 16/05/2019)

 

Xcel Energy
L’entreprise de production d’électricité annonce que d’ores et déjà 25 % de sa production provient d’énergie renouvelable, solaire et éolienne. Dans sa transition énergétique, ses émissions carbone sont en baisse de 38 % depuis 2005. A l’horizon 2050, toute sa production d’électricité proviendra d’énergies propres et renouvelables.(AP, 29/05/2019)

 

Waste Management
La société de traitement des déchets devrait connaître un taux de croissance de près de 10 % grâce à la montée en puissance de ses activités de recyclage de déchets.(Bloomberg, 24/05/2019)

S POUR SOCIAL

Des entreprises américaines démontrent concrètement leur engagement sociétal. Aide au plus défavorisés, lutte contre le tabac : ces initiatives s’inscrivent dans la durée et illustrent les traditions d’engagement sociétal de ces sociétés.

 

Comcast
15 000 salariés du groupe de médias, premier câblo-opérateur américain, consacrent une journée intitulée « Make Change Happen » à de nombreuses initiatives solidaires en Floride : travaux de peinture dans des écoles, nettoyage de parcs publics et de plages, création d’un jardin pour des enfants handicapés…(PR Newsire, /05/2019)

 

Kimberly-Clark
Le géant des produits d’hygiène octroie 46 bourses d’études à des étudiants défavorisés entrant à l’université. En 27 ans, plus de 2100 étudiants ont bénéficié de ces bourses, pouvant atteindre jusqu’à 20 000 dollars.(PR Newswire, 22/05/2019)

 

Starbucks
La chaîne de cafés annonce un emprunt obligataire de 500 millions de dollars d’obligations vertes. Ces sommes seront consacrées à l’achat de café provenant de cultivateurs adoptant des méthodes éthiques à tous les niveaux de leur activité. Starbucks développera aussi des centres d’aides aux cultivateurs et à leurs familles dans les régions productrices les plus pauvres.(Bloomberg, 2/05/2019)

 

Bank of America
La banque américaine avait annoncé son objectif d’un salaire minimum horaire de 20 dollars d’ici 2021. D’ores et déjà, il a été revu à la hausse depuis le 1er mai, pour s’élever maintenant à 17 dollars. Ainsi, en l’espace de six ans, les salaires les plus bas ont augmenté de 6 dollars de l’heure, ce qui les a pratiquement fait doubler durant cette période.(Business Wire, 15/05/2019)

 

CVS
Le groupe de drugstores devient la première chaîne de magasins à boycotter les agences de publicité qui continuent à collaborer avec des fabricants de cigarettes et cigarettes électroniques. Seules les agences n’ayant aucun contrat de promotion de l’industrie du tabac seront retenues dans ses appels d’offres.(PR Newswire, 1/05/2019)

G POUR GOUVERNANCE

Le niveau élevé des salaires des dirigeants continue à alimenter la polémique pendant les assemblées générales annuelles, recueillant un soutien croissant des actionnaires. Ces derniers se montrent cependant de plus en plus vigilants lors de fusions et acquisitions.

 

Morgan Stanley
95 % des actionnaires du groupe bancaire approuvent les rémuné-rations des cadres dirigeants. (Reuter, 30/05/2019)

 

JP Morgan
Si les niveaux de rémunération des diri-geants ont été critiqués, notamment par Institutional Shareholder Services, une agence de conseil en vote (« proxy advisor »), 72 % des actionnaires votant ont approuvé une rétribution annuelle de 31 millions de dollars attribuée au CEO, Jamie Dimond. A noter que l’année précédente, 93 % des actionnaires avaient voté en faveur des rémunérations qui leur avaient été proposées.(Bloomberg, 21/05/2019)

 

Amgen
93 % des actionnaires approuvent le salaire des dirigeants du géant des biotechnologies. Ce vote, appelé « Say on Pay » est uniquement consultatif, mais donne cependant aux action-naires un moyen d’exprimer leur ac-cord ou leur désaccord à ce sujet.(PR Newswire, 21/05/2019)

 

Nvidia
Les actionnaires de Mellanox, qui est racheté par Nvidia, s’adressent à la justice californienne pour obtenir plus de détails sur les conditions de cette fusion.(Bloomberg, 2/05/2019)

 

Consulter le site ISR du groupe.