12 janvier 2018

 

Conformément aux attentes, le dernier trimestre 2017, la Banque Centrale Européenne a révélé son programme d’achats pour 2018 en prévoyant une baisse progressive des montants en jeu.

 

De son côté la Réserve fédérale américaine poursuit, lors de sa dernière réunion de l’année, ses hausses de taux directeurs. Ces décisions traduisent la bonne santé économique des pays, de part et d’autre de l’Atlantique. Ces annonces ont augmenté la nervosité des investisseurs et offert des opportunités d’achat dans les portefeuilles. En effet, l’année 2018 pourrait être à l’image de ce dernier  trimestre : un environnement toujours favorable aux entreprises mais le retour de la volatilité sur les marchés.

 

Sélectivité et réactivité seront alors les clés pour la construction de portefeuilles obligataires.

 

Consulter le site Meeschaert Asset Management.