25 juillet 2017

 

Dans l’environnement obligataire, les rendements sont extrêmement faibles. C’est une conséquence directe de l’inflation, elle aussi très faible depuis quelques années. En zone euro, la dynamique est d’autant plus marquée, que la Banque centrale européenne (BCE) a tout fait pour abaisser les taux au plus bas afin de soutenir la croissance et faire redémarrer l’économie.

 

Aujourd’hui, la croissance repart et les taux se tendent. Dans cette configuration, il faut sortir des « sentiers battus » et privilégier des titres différents.

 

Découvrez l’interview de Benoît Vesco qui répond à la question : comment gérer un portefeuille obligataire dans un environnement de hausse des taux ?
 
 

 
 
Pour plus d’informations, consultez le site Meeschaert Asset Management.